N°8 – mai 2012

EDITO

Décidément la finance tient toujours bonne place dans les unes de nos journaux et cet article du Monde vient nous rappeler que la financiarisation des PME est une menace pour les territoires. Mais, en dépassant la une de nos gazettes, on découvre aussi qu’une certaine finance – la finance solidaire – peut être un levier de développement.

Ainsi, Alternatives Economiques vient de livrer sa dernière édition du guide des placements solidaires et France Inter nous invite également à découvrir cette étrangeté dans son émission service public, en citant même une belle initiative, les CIGALES !

Yannick Vigignol, président de l’AR CIGALES Auvergne


Evénements À venir

Samedi 30 juin – Assemblée Générale de la Fédération Nationale des CIGALES, à Nantes (44)

Vendredi 6 juillet – Programmation du Mois de l’ESS – ouverts à tous les cigaliers

Mercredi 11 juillet – Création d’une CIGALES, à Aurillac (15)

Vendredi 31 août – Restitution de l’étude sur les filières et le financement solidaire

Lundi 10 septembre – Conseil d’Administration de l’association Régionale, à Clermont

Mercredi 12 septembre – Création d’une CIGALES, à Issoire (63)

L’Agenda complet et les informations sur

www.cigales-auvergne.fr/events

 

Des Nouvelles des Clubs auvergnats !

Des clubs en devenir ?

Suite à des réunions d’information, des clubs Cigales sont en cours de création à AURILLAC et ISSOIRE.

A Vichy, autour d’un projet de soutien à une librairie, des épargnants cherchent à se se regrouper également.

Si cela vous intéresse, ou pour créer un club, contactez l’association régionale

(04 73 31 50 47 ou animation@cigales-auvergne.fr).

Les Turlurons (Billom)

Mardi 12 juin 2012, 5 personnes ont créé la Cigales des Turlurons.

Habitants du territoire de Billom, les cigaliers chercheront à soutenir des projets sur leur territoire dès l’automne.

D’ici là, d’autres personnes rejoindront le groupe pour être une dizaine.

Mais ils cherchent tout de même d’autres investisseurs solidaires !

Gérante : Claude Gauraz

La Ruche (Clermont)

Créée le 21 mai dernier, sur le territoire de Clermont, la CIGALES de La Ruche est composée de 17 membres.

Ils chercheront leur 1er projet à partir de septembre.

Gérante : Sophie Hellings

L’Artière (Clermont)

Créée le 9 mai dernier, sur le territoire de Clermont, la CIGALES de l’Artière est constituée de 13 membres. Ils cherchent à renforcer leur groupe cet été et commenceront à chercher un projet dès septembre.

Gérante : Monique Guyot

Les Milans (Rochefort Montagne)

Créée le 19 mars dernier, sur le territoire de Rochefort Montagne, la CIGALES des Milans (14 membres) réfléchit à son 1er investissement dans la Scopa, épicerie à St Bonnet près Orcival, et peut encore accueillir des cigaliers !

Gérant : David Moyen

Les Tanneries (Riom)

Créée le 6 février dernier, sur le territoire de Riom, le groupe cherche à se renforcer !

Le groupe initial (9 membres) a choisit d’investir 2000€ dans la SCIC Combrailles Durables.

Gérant : Christophe Foisnet

Apaisées (Clermont)

Créée le 19 janvier dernier et basée à Clermont, elle se donne pour objectif de financer des projets associatifs en Auvergne.

Le groupe n’est pas complet, n’hésitez pas à nous contacter pour les rejoindre !

Gérant : Christian Lamy

Cent Façons (Clermont)

Née en juin 2011, après quelques mois d’épargne, le groupe a choisi son 1er projet à soutenir : une safranière au sud de Clermont.

Dès septembre, Cent Façons recevra de nouveaux projets pour un soutien à la fin de l’année.

Gérant : Yannick Vigignol

La Solibredine (Moulins)

La période d’investissement de la CIGALES moulinoise se termine à la fin du mois.

Certains membres du groupe ont d’ores et déjà envie de repartir à l’aventure !
Si vous souhaitez les rejoindre, faites le nous savoir !

Gérante : Marie-Christine Duchalet

 

A l’automne, 2 Formations pour les cigaliers

1 – « Bien choisir et Accompagner les projets dans ma CIGALES »

Le samedi 13 octobre, 9h30 – 17h30, à Clermont

Ouvert à tous les cigaliers

Notions abordées :

– Les bases de l’Économie Sociale et Solidaire

– Savoir lire un Plan d’Affaires

– Faire un diagnostic économique et financier du projet

– Définir des critères de choix du projet

– Analyser les forces et faiblesses d’un projet

– Sélectionner un projet selon des critères

– Mettre en place des outils et méthodes de suivi de l’entreprise ou de l’association


2 – « Gérant, Trésorier, Secrétaire : Mon Rôle ? Mes Missions ? Mes responsabilités ? »

Le samedi 8 décembre, 9h30 – 17h30, à Clermont

Ouvert à tous les gérants, trésoriers, secrétaires, actuels, futurs ou aspirants.

Notions abordées :

– Bien conduire les réunions du club : le déroulement de la réunion, éviter les conflits, les modes de décision, obtenir le consensus

– Connaître les principes comptables d’un club CIGALES

– Tenir les comptes du club et préparer la clôture comptable

– Prévoir les conséquences financières des évolutions du club

– Gérer la fiscalité

– Anticiper la sortie des entreprises


Ces journées sont gratuites pour les frais pédagogiques, frais de transport et repas à la charge des participants.

Si l’une ou l’autre journée (ou les 2 !) vous intéresse, merci de vous inscrire au plus tôt auprès de l’AR.

 

Contactez-nous !

Claire Léauté, l’animatrice régionale vous accueille :

Association des CIGALES Auvergne

9 rue sous les Augustins – 63 000 CLERMONT-FERRAND

Tél : 04 73 31 50 47 – 07 61 88 63 63

mail : animation@cigales-auvergne.fr

web : www.cigales-auvergne.fr

L’association régionale des CIGALES Auvergne appartient au réseau national des CIGALES

www.cigales.asso.fr

 

 

Une réponse à CIGALES Auvergne Info 9 – juin 2012

  1. Jean dit :

    A propos de l’émission de France Inter, j’ai trouvé cette émission très significative !
    D’accord, on y parle des CIGALES, mais à côté de ça, c’est la catastrophe !!…
    On y parle d’épargne principalement sous l’angle financier, de ce que ça rapporte, de défiscalisation… Comme si l’argent c’était d’abord pour faire de l’argent ! Alors même que l’argent est d’abord pour s’investir dans une économie et que, justement, le problème est que les dernières années ont déconnecté l’argent de l’économie réelle, des entreprises qui ont besoin de crédits, et des flux que ces activités induisent (salaires, revenus sociaux tels que les retraites, etc… sans parler
    des échanges proprement sociaux). Et jusqu’au syndicaliste gratiné qui le même jour se révoltera contre les délocalisations et défendra (outre son boulot dans la banque) un fort rendement de son épargne comme un vrai capitaliste.
    Là dessus, le Président de Finansol n’est pas très bon (j’avais déjà entendu FINANSOL sur la question de l’épargne salariale il y a quelques années à Nantes, et j’avais déjà été choqué de ce manque d’ambition dans la
    défense du solidaire) et plus appliqué à faire le grand écart entre la nécessité de ne pas froisser les banques et les marchés financiers traditionnels, et son objectif qui est de grignoter tout de même quelques parts de ce marché (sans que les autres montrent les dents…).
    Et je ne suis pas d’accord avec son option de ne pas défendre le Livret A qui finance les HLM, comme un produit solidaire : vu la crise du logement actuelle, le BTP qui n’est pas délocalisable…
    Au final, c’est avec une défense comme celle-là que l’économie solidaire se retrouve cantonnée à n’être considérée que comme un pansement social, et peu efficace.
    C’est encore le journaliste qui paraissait le plus conscient des questions et de l’intérêt.

    Voici la petite réaction d’humeur polémique que m’a suscitée cette émission :
    je la mets au débat…

    Jean, cigalier

Archives